Menu

Gbeze

L'humour à l'africaine

in

Le pays devient trop dangeureux

En plein braquage au quartier un soir de week-end

Le1er braqueur :  Le vieux, donnes-nous tout ton argent ou tu es mort!

Le 2ème braqueur: Djo, le gars-ci est déjà mort. C’est le vieux qu’on a enterré dans le quartier la semainder dernière là ou bien.

Éffrayé, les deux braqueur frayèrent (ont fraya) sur le champ. 

Le 1er braqueur:  Eh vraiment, le pays devient trop dangeureux quoi!

Laisser un commentaire

Exit mobile version